holoforge interactive

Les hologrammes au service de l’Histoire et de la reconstitution

Les secteurs dans lesquels on trouve des utilisations pour les hologrammes sont de plus en plus nombreux, et ils profitent tous des avancées technologiques liées à ce concept. Sur ce site, nous avons déjà évoqué le secteur du divertissement, celui de la médecine, celui de la défense, celui de la lutte contre la falsification, celui de la formation, celui du devoir de mémoire, celui de la publicité, j’en passe et des meilleurs. Aujourd’hui, on se penche ensemble sur un nouveau secteur touché : celui de l’archéologie, et des musées.

archeologie hologrammes

Du 29 novembre au 1er décembre 2017, la ville de Bordeaux a accueilli un colloque sur le thème : “Restituer les couleurs : Le rôle de la restitution dans les recherches sur la polychromie en sculpture, architecture et peinture murale“. Et dans le cadre de cette manifestation, certaines organisations on passé du temps à expliquer l’intérêt et le potentiel de l’utilisation des hologrammes pour cette optique. C’est le cas d’Holoforge, la branche du groupe Asobo destinée aux grandes entreprises.

holoforge interactive

Holoforge s’est en effet allié avec le CNRS pour présenter lors de ce colloque la première restitution polychromique en hologramme de l’Histoire. Cela s’inscrit directement dans l’engagement continu et solennel du CNRS dans la préservation du patrimoine mondial concernant les pièces historiques, mais également les ouvres plus contemporaines. Des équipes entières du centre se concentrent sur la reconstitution des formes, des textures et des couleurs de pièces plus ou moins endommagées, qu’elles proviennent du monde le l’Art, qu’elles soient le fruit de recherches archéologiques, ou autres.

akhenaton 3d hologramme

A Bordeaux donc, en enfilant un casque Hololens, les spectateurs avaient le loisir d’observer une projection d’hologrammes sur une représentation du buste du célèbre Akhénaton. Le buste retrouvé est relativement salement endommagé, mais les hologrammes permettent de l’observer sous une forme très proche de sa forme originale lors de sa création. Des textures fines, des volumes parfaits, des couleurs vives, un travail d’artiste considérable…

Jusqu’à maintenant, ce type de projection pour visualiser des reconstitutions se faisait en utilisant des vidéos-projecteurs et des jeux de lumières, sur des bâtiments ou des objets. Les rendus étaient souvent fidèles et parfois impressionnants, mais il s’agit de technologies fixes, qui doivent être calibrées, et figées. L’ avantage principal de l’utilisation des hologrammes et de la réalité mixte pour ce type de travaux réside dans le fait que les spectateurs peuvent visualiser le sujet en trois dimensions, en tournant autour, depuis n’ importe quel angle et n’ importe quel point de vue.

akhenaton buste refait

Les équipes d’Holoforge ont exprimé leur satisfaction et leur fierté de travailler avec le CNRS sur des projets si importants de reconstitution de l’Histoire. Ce premier test fut un succès, et a ouvert les yeux des spectateurs comme des professionnels du milieu sur le potentiel grandiose que cette technologie représente. Des expositions entières utilisant ce concept d’hologramme ont déjà été évoquées par les équipes. Fini les œuvres figées dans le temps. Grâce à cette réalité mixte, on pourra exposer les différentes phases par lesquelles les pièces sont passées, depuis leur création jusqu’à aujourd’hui, en passant par toutes les dégradations, modifications, rénovations, et autres. Un véritable voyage dans le temps basé sur la vie d’une œuvre.

Les hologrammes n’en finissent plus de faire parler d’eux dans le monde entier, et dans tous les secteurs. Maintenant qu’ils ont ajouté la reconstitution historique comme nouvelle corde à leur arc, quelle sera la prochaine? Si cela continue comme ça, attendez vous à un article courant 2018 qui aura pour titre quelque chose du style : “Les hologrammes vont sauver le Monde”…